Painkiller : la nouvelle mini-série angoissante et addictive de Netflix !

Camille D
Par Camille Dubois Publié le 16 août 2023 à 17h16
Painkiller la nouvelle mini-série angoissante de Netflix !

Painkiller nous plonge de manière saisissante au cœur d'une affaire loin d'être résolue. Le plus gros scandale sanitaire de l'histoire d'Amérique : la crise des opiacés. Une histoire vraie, abordant un sujet sensible de manière poignante !

Depuis toujours, la réalité a été une source d'inspiration pour la fiction. De nombreuses séries ont puisé dans des événements réels pour tisser des récits et les partager avec un large public. Painkiller, disponible sur Netflix depuis le 10 août 2023, s'inscrit également dans cette tradition en explorant, tout comme sa consœur Dopesick sur Disney+, la crise des opioïdes aux États-Unis. Plongez dans le sombre et impitoyable univers d'un mastodonte de l'industrie pharmaceutique !

Painkiller : une histoire vraie, abordant un sujet sensible de manière poignante !

L'histoire relatée par Painkiller n'a pas été créée de toute pièce. En 1952, la famille Sackler acquiert une entreprise spécialisée dans la production de laxatifs et la transforme rapidement en une puissante industrie pharmaceutique. Comment a-t-elle pu le faire en un temps record ? Simplement en dissimulant les propriétés addictives de leurs médicaments, notamment leur produit phare, l'OxyContin. Les magnats de la boîte réussissent à graisser la patte de médecins pour qu'ils prescrivent cet analgésique qui semble similaire à la morphine. Ce qui déclenche la crise des opiacés, qui provoquera par la suite pas moins de 300 000 morts aux États-Unis.

Et si vous souhaitez approfondir vos connaissances, plongez-vous dans les six épisodes de cette série événement qui sied parfaitement à une séance de binge-watching. Elle nous donne un aperçu de l'origine de cette tragédie, des poursuites contre les principaux coupables et de tous leurs complices.

Un jeu d'acteur frôlant le réalisme !

Dans cette mi-fiction, mi-réalité, les aficionados d'Orange is The New Black seront ravis de retrouver Uzo Aduba. Bien loin des barreaux de la prison de Litchfield, dans Painkiller, l'actrice incarne une avocate brillante qui travaille pour le bureau du procureur. Au cours de son enquête sur les prescriptions frauduleuses orchestrées par des médecins, elle découvre l'émergence d'un nouveau produit adulé par ces praticiens : l'OxyContin, déclenchant ainsi une bataille juridique.

On retrouvera notre avocate quelques années plus tard face à de nouveaux enquêteurs avec qui elle revit son combat pour faire chuter les dirigeants de l'entreprise Purdue Pharma, qui ne sont autres que les membres de la famille Sackler. Dans la série originale Netflix, l'interprétation des acteurs vous plonge au cœur d'une trame complexe et troublante guidée par le regard captivant d'Edie Flower, incarnée par la fabuleuse Uzo Aduba. Dans le rôle du patriarche de la famille Sackler, c'est Matthew Broderick qui endosse ce personnage controversé. Taylor Kitsh, Carolina Bartczak ou encore Dina Shihabi viennent enrichir le tableau avec leurs performances exceptionnelles.

Le synopsis, le choix du casting et la fluidité des dialogues, le tout combiné, propulsent la jeune série au premier rang du catalogue de la plateforme au N rouge, reléguant la rom-com, Un Conte Parfait, à la seconde place.

Camille D

Rédactrice spécialisée en films et séries TV, passionnée par ces domaines depuis mon plus jeune âge. J'ai fait carrière en écrivant des critiques et des analyses cinéphiles.

Aucun commentaire à «Painkiller : la nouvelle mini-série angoissante et addictive de Netflix !»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis